Conférence-débat : quel projet pour l’Ecole ?

« L’école républicaine, coincée entre le corporatisme enseignant et le manque de volonté politique pour la réformer, n’a pas réussi à niveler les inégalités sociales. » Le Monde 30/08/2013

Face à un tel constat, le Sgen-CFDT Poitou-Charentes a organisé, le 20 février 2014, un débat sur le thème : quel projet pour l’Ecole ?

Pour éclairer ce débat ont été invités François Dubet, professeur de sociologie à l’université de Bordeaux et Frédéric Sève, secrétaire général du Sgen-CFDT, mais aussi des personnels et des parents d’élèves qui ont apporté leurs témoignages.

L’école doit contribuer à la construction d’une société qui vise à la réduction des inégalités et à l’émancipation de tous les citoyens. Le Sgen-CFDT s’inscrit dans ce projet de société défendu par la CFDT.

L’école du XXIe siècle n’y parvient pas. Le principe de l’égalité des chances s’affranchit du fait que les élèves sont socialement différents. Il ne prend donc pas en compte leurs besoins et leurs attentes. François Dubet déclare dans un entretien des Cahiers pédagogiques n°429/430 : « notre système gère davantage des flux que des individus en raison de sa croyance selon laquelle l’égalité est l’égalité des procédures ».

Le Sgen-CFDT a toujours affirmé vouloir mettre l’élève au centre du système éducatif. En défendant l’idée d’une école qui offre à chacun l’acquisition de compétences communes puis spécialisées, l’ambition est de respecter les rythmes d’acquisition. Pour cela il propose une école respectant les rythmes de l’enfant, prenant en compte les inégalités sociales et territoriales, un collège permettant au minimum l’acquisition d’un socle commun des connaissances, des compétences et de culture, un lycée polyvalent, modulaire et diversifié en lien avec un premier cycle universitaire. Cette formation initiale doit mieux s’articuler avec la formation continue. Ainsi les bases d’une formation tout au long de la vie sont posées de façon pérenne.

Pour être acteur de ce projet d’école, le Sgen-CFDT réaffirme qu’il faut revoir le statut des enseignants, d’une part en leurs offrant une formation initiale de qualité, une véritable formation continue qui intègre les évolutions du métier, d’autre part en clarifiant et en prenant en compte toutes les missions qui leurs sont confiées.

Si vous souhaitez recevoir le compte-rendu détaillé de cette rencontre, contactez-nous au 05 49 88 15 82 ou à poitou-charentes arrobase sgen.cfdt.fr en nous précisant bien votre identité, votre adresse électronique, votre département d’exercice et votre métier.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com