Déclaration intersyndicale pour le dialogue et la levée des sanctions

Nous avons ce mercredi 28 janvier pris part à la rencontre académique de Mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République.

Dans le contexte particulier qui agite le monde enseignant suite à la procédure engagée contre un collègue du lycée Victor Hugo, les organisations syndicales présentes, à l’exception du SNALC qui n’a pas souhaité s’associer à cette réflexion, se sont interrogées sur leur participation à cette réunion.

Après réflexion, une déclaration intersyndicale a été validée et signée par le Sgen-CFDT, la FSU, la CGT Educ’action, l’UNSA Education, le FNCC-FP-FO et a été lue, puis nous avons contribué aux débats, qui ont été de très bonne tenue.

Monsieur le Recteur,

Vous avez invité des représentants de nos fédérations syndicales à venir échanger sur les valeurs de la République et la laïcité suite aux évènements tragiques de ce début janvier.

Au moment où l’école est au centre des préoccupations et où son rôle est de nouveau interrogé, les Organisations syndicales CGT Educ’action, FNEC-FP-FO, FSU, Sgen-CFDT et Unsa Education s’inquiètent du signe donné par l’Institution en direction des acteurs de terrain.

Nous considérons que les enseignants ont dû faire face à une situation particulièrement difficile, qu’ils y ont répondu du mieux qu’ils ont pu et qu’ils ne peuvent, individuellement ou collectivement, porter la responsabilité de la complexité d’une telle situation. Dans ces conditions, le rétablissement du dialogue sur ces questions essentielles et le retour à la sérénité nécessaire à l’exercice de notre métier passent par la réintégration du professeur suspendu et par la levée de toute sanction concernant nos collègues mis en cause dans les deux jours suivant les attentats.

Decla Intersyndicale Mobilisation Ecole

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com