Préparation de la rentrée 2015

Le dernier comité technique académique s’est tenu le 19 mars, avec un ordre du jour tournant autour de la préparation de rentrée : répartition des emplois, dotations horaires du second degré, implantation des postes de stagiaires et des postes spécifiques.

Notre déclaration préalable : DeclaCTA190315.

Préparation de rentrée

Des groupes de travail préparatoires avaient eu lieu la semaine précédente dans les départements pour les collèges et au niveau académique pour les lycées, en présence des organisations syndicales représentatives. Nous avons porté les demandes des établissements qui avaient fait remonter leurs besoins et leurs désaccords.

Ce travail de dialogue a permis de faire transformer un certain nombre de supports provisoires en postes définitifs ou d’éviter des suppressions de poste, d’obtenir des éclaircissements sur les choix opérés.

Nous n’avons cependant pas obtenu gain de cause sur tous les sujets :

  • le taux d’heures supplémentaires reste trop important à nos yeux, au détriment de l’emploi et de la qualité de vie des collègues qui croulent sous des emplois du temps surchargés ;
  • les moyens accordés pour les missions particulières sont exclusivement envisagés sous forme d’indemnité alors que les textes prévoient explicitement la possibilité d’une décharge de cours (la pétition exigeant que ce point soit revu par le ministère est ici) ;
  • des établissements restent dans des situations problématiques, mais les dotations peuvent encore évoluer jusqu’à la rentrée de septembre : le conseil pédagogique et le conseil d’administration doivent jouer pleinement leur rôle pour mettre en évidence les besoins et argumenter leurs demandes auprès des inspections d’académie et/ou du rectorat. Le Sgen-CFDT accompagnera les équipes qui en feront la demande.

Lycées professionnels

Le comité technique a débuté après une longue audience accordée par le Recteur aux lycées professionnels mobilisés face à des moyens en baisse et à des fermetures de filières. Le Sgen-CFDT ne faisant pas partie de l’intersyndicale nationale sur ce sujet n’a pas été invité en tant qu’organisation syndicale à participer à la délégation. Cependant, nos adhérents dans les lycées concernés sont engagés aux côtés de leurs collègues, et une de nos adhérente a pris part aux discussions en tant que représentante du lycée Gaston Barré.

Le nombre d’élèves baisse globalement en lycée professionnel, ce qui explique les réductions de moyens dans les établissements, même si le rectorat affirme avoir cherché à limiter les effets de seuil. Le Sgen-CFDT ne nie pas les chiffres, mais comprend et partage le malaise des collègues de l’enseignement professionnel face aux difficultés qu’ils rencontrent sur le terrain : fermetures brutales de filières sans concertation préalable, effectifs lourds dans les matières générales, discours et attitudes stigmatisant la voie professionnelle.

CIO

Le Sgen-CFDT est le seul syndicat a voir soulevé la question en comité technique. Suite au désengagement des collectivités, il y aura des fermetures, il est impossible pour l’instant de dire où elles auront lieu. L’engagement a été pris d’une véritable dialogue sur cette question avec les organisations syndicales, les parents d’élèves et les collectivités territoriales. Nous en sommes satisfaits, mais ces concertations seront bien tardives, et nous attendons que cette promesse se concrétise…

Berceaux de stage

Les berceaux de stage sont encore provisoires, et pourront évoluer en fonction du nombre réel et des besoins des collègues à former, les critères restent les mêmes que cette année : proximité des centres de formation et du tuteur, volonté de créer des établissements formateurs sur le long terme.

Le Sgen-CFDT soutient la démarche qui vise à donner aux entrants dans le métier de bonnes conditions de formation et de travail. Cependant, certains établissements peinent à accueillir les stagiaires comme il le faudrait, quand ils sont trop nombreux et que les contraintes d’emplois du temps et de tutorat s’accumulent pour les collègues en poste. Nous interviendrons en ce sens lors du groupe de travail de mois de mai et jusqu’à l’affectation des stagiaires en juillet.

Education prioritaire

En ce qui concerne les écoles orphelines, le rectorat s’engage à ce que les moyens soient stabilisés pour les trois ans à venir.

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com