Mouvement intra-académique des CPE : la déclaration préalable des élu·es du Sgen-CFDT

Mesdames, Messieurs,

Chaque année, de nombreuses et nombreux collègues participent à cette phase de mouvement intra-académique.

Chaque année, au mois de juin, de nombreuses et nombreux collègues s’aperçoivent avec déception qu’elles et ils n’auront pas la possibilité de muter. Le mouvement est cette année encore structurellement très restreint.

Version téléchargeable de la déclaration préalable : DeclaCPEjuin2016

Le travail et les échanges facilités avec les services du rectorat ont permis des améliorations conséquentes au mouvement. Finalement ¼ de nos collègues va obtenir cette année une mutation intra-académique.

Le Sgen-CFDT continuera d’afficher une volonté de dialogue social à tous les niveaux. Si ce dialogue existe à l’échelle des services centraux, force est de constater qu’il en est autrement au sein des établissements. C’est dans cette optique que la CFDT a soutenu le projet de « Loi Travail », car il porte le renforcement de la négociation collective ainsi que le compte social personnel. Pour la CFDT, l’entreprise, ou sa déclinaison fonction publique (le service ou l’établissement) est un lieu de pouvoir, et le partage de celui-ci passe par la négociation et le renforcement des élus syndicaux.

Obtenir une possibilité d’évolution dans sa carrière, implique un échange constructif avec sa hiérarchie. Le Sgen-CFDT attend beaucoup plus de dialogue dans les établissements. Car lorsque les perspectives de carrière et « de mobilité » sont réduites, la possibilité d’échanger sur son parcours professionnel devient indispensable.

Nous nous félicitons donc aujourd’hui de la signature de l’accord PPCR qui améliora concrètement les parcours professionnels et les perspectives d’évolution de carrière. Le PPCR permettra en outre une revalorisation méritée de l’ensemble de nos grilles indiciaires, une transformation de nos primes en points et une possibilité d’accession à un nouveau grade selon nos fonctions.

Enfin, nous rappellerons ce qui fonde notre action au sein des commissions paritaires : nous serons exigeant·es et nous nous opposerons aux projets qui seraient contraires à nos valeurs d’égalité de traitement.

Nous sommes ouverts à la discussion et à toute proposition qui permettront d’améliorer la situation de nos collègues. Exigeants et constructifs comme d’habitude.

Nous vous remercions de votre attention.

Les élu·es CPE du Sgen-CFDT Poitou-Charentes

 

(cet article est écrit en tenant compte des recommandations du Haut Conseil pour l’Egalité entre les Femmes et les Hommes)

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com