Compte-rendu du CDEN Deux-Sèvres (6/09/2017)

Le comité départemental de l’Education nationale des Deux-Sèvres s’est tenu ce mercredi 6 septembre à la Préfecture. En voici le compte-rendu.

Voir également notre déclaration préalable.

Présents : les organisations syndicales, des élu·es (communes, communautés de communes, conseils départemental et régional), l’administration (DASEN, Préfet, IEN…) la FCPE, les partenaires (Ligue de l’Enseignement, UDAF, DDEN)

Carte scolaire

Le CDEN étudie les décisions du CTSD qui a eu lieu la veille pour la phase 3 :

  • réouvertures à maternelle St Porchaire (Bressuire), Mermoz et Mirandelle à Niort ;
  • ouvertures à Mauzé sur le Mignon élémentaire et sur le RPI Val en Vignes (Cerzay) ;
  • 3 créations de 3 postes pour le remplacement ;
  • décharge supplémentaire sur Nueil les Aubiers pour la direction.

Le DASEN rappelle qu’il y a eu 14 postes en plus pour 480 élèves en moins.

Le Sgen-CFDT intervient pour noter que l’engagement du DASEN de ne pas fermer de classe à la rentrée est tenu et qu’il y avait des efforts pour le remplacement mais, il reste des écoles avec des effectifs trop importants (St Rémy avec 27/classe, RPI Chef Boutonne avec 26/classe…).

Quant aux remplaçants, la période difficile de novembre-avril montrera certainement que c’est encore insuffisant. Pourquoi ne pas avoir utilisé toute la liste complémentaire qui a pourtant été largement ouverte ? Le recours à des contractuels ne sera pas satisfaisant.

De plus, la quasi-disparition des contrats aidés pour les directions et leur baisse pur l’ASH vont augmenter les difficultés de fonctionnement, d’inclusion…

Sur ces contrats le Sgen-CFDT rappelle que les missions exercées sont nécessaires et qu’il faut aller vers une véritable reconnaissance de ces métiers en développant la formation (reconnaissance du diplôme mis en place il y a peu) et développer la Cdisation commencée.

La majorité du CDEN s’abstient, dont le Sgen-CFDT

Organisation des rythmes scolaires

5 écoles passent aux 4 jours avec celle de St Hilaire La Palud en plus de celles qui s’étaient manifestées en juin ( St Varent…)

Des aménagements d’horaires sont prononcés sur St Christophe sur Roc et Alloinay.

Le Sgen-CFDT constate que contrairement à d’autres départements, il n’y a pas beaucoup de demandes des communes pour revenir aux 4 jours. Le DASEN recevra tous les représentants de l’école pour connaître leur avis avant de prendre une décision pour le département.

Le Sgen-CFDT  apprécie cette volonté de rencontre mais propose qu’il y ait aussi un temps réunissant l’ensemble des partenaires afin de confronter les points de vue et d’avoir une vision plus globale. Cela pourrait se faire selon la représentation qui avait été choisie lors de la mise en place de la réforme des rythmes il y a quelques années.

L’administration répond que l’idée est bonne et que cela se fera malgré un calendrier contraint.

Question diverse

Le Sgen-CFDT avait posé la seule question diverse pour avoir un bilan du réseau RésALIS qui contribue à l’approvisionnement de la restauration scolaire par le biais des circuits locaux.

Mme Nietto, Vice-Présidente du Conseil départemental dresse ce bilan. Sur 37 collèges, 34 font eux-mêmes la restauration. L’utilisation de produits locaux est de plus en plus fréquente et s’approche des 40% que la loi a fixés. Alors qu’avant RésALIS était obligatoire, ce n’est plus le cas mais une aide de 10centimes/repas incite à utiliser le local. Des actions encouragent les établissements à y avoir recours. Plus de la moitié de la somme allouée a été dépensée et + de 38 % des achats sont concernés depuis le début de l’année.

Le Sgen-CFDT souhaite avoir des précisions sur la part du bio et la notion de « produits locaux ».

Mme Nietto répond que le bio correspond à 2-5 % des achats et que les produits locaux sont pris dans un rayon de 80 kms maxi. La vérification se fait et dans les produits transformés, on regarde la part de produits locaux.
Reste pour nous, le problème de qualité des produits.

Pour les dédoublements REP à venir, le DASEN se mettra en contact avec les élus afin de voir leurs capacités d’accueil.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com