Conférence-débat avec Eric Debarbieux

A partir de son livre Ne tirez pas sur l’école ! … Réformez-la vraiment, conférence-débat avec Eric Debarbieux, professeur d’université, chercheur, ancien délégué ministériel

Mercredi 22 novembre 2017
Les Récollets Cognac
(au centre-ville, près du marché)

A partir de 15h, expositions, conférence-débat à 17h30

Organisateurs :

Ne tirez pas sur l'école ! ... Réformez-la vraiment

La vérité sur l’Ecole en France

  • ses réussites, ses échecs, causes et remèdes
  • en finir avec les mensonges et calomnies
  • les racines du mal
  • doit-on croire les polémistes et condamner l’école d’aujourd’hui, ou réfléchir à ses succès et échecs ?

Si enfin nous dialoguions avec un spécialiste ?

Eric Debarbieux, après avoir été enseignant auprès de jeunes en difficulté, est chercheur universitaire spécialiste de la violence à l’école. Il fut délégué ministériel chargé de la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Ses affirmations sont basées sur des dizaines de milliers de réponses à des questionnaires proposés aux élèves et aux personnels depuis vingt-cinq ans, sur des centaines d’heures d’observations et d’actions dans des lieux souvent difficiles.

Non, l’école ne fabrique pas des crétins, non les enseignants ne sont pas ignares et paresseux.

Mais oui, le métier nécessite une formation initiale et continue. Enseigner s’apprend.

Mais oui, les enseignants ont besoin d’être reconnus par la population ET aussi par la hiérarchie.

Principal obstacle à une amélioration : le fonctionnement pyramidal archaïque de l’Education nationale.

Quelques extraits…

Le respect pour les élèves ET pour les personnels de l’école sera le sujet de ce livre. Les Savoirs, les Enfants et les Maîtres méritent mieux que cette caricature.

Au lieu d’écouter ces faussaires, il est grand temps d’entendre ce que nous disent les principaux intéressés.

Me fâche la manière dont l’incohérence, l’inconscience, et l’illisibilité de la pensée politique au sujet de l’école se conjugue avec un empilement de « dispositifs » qui n’a d’égal que la course à l’échalote de la visibilité médiatique par les « effets d’annonce ».

Comme bien d’autres, je ne supporte plus la bureaucratie et l’invraisemblable gouvernance pyramidale de notre Education nationale.

Il y aura donc ici de la dénonciation, et sans langue de bois…
Mais il s’agit aussi… de reconstruire.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com